Archives de
Mois : mai 2020

Confinement, niveau expert

Confinement, niveau expert

– Je ne dis pas que je m’ennuie, je dis que j’envisage de construire une maquette du Titanic avec mes rognures d’ongles de pied. – Le confinement commencerait presque à te taper sur le système, non ? – Je marche sur mes cheveux, mec. – Tu pourrais profiter de cette période pour tenter des trucs. – Comme ? – Tu ne t’es pas dit que c’était l’occasion ou jamais de marquer ton souverain mépris pour les bassesses de ce monde et d’élever…

Lire la suite Lire la suite

Un penny pour vos pensées

Un penny pour vos pensées

Un billet signé de notre première special guest, Lili Galipette. Bienvenue dans un monde différent ! Sam et Jean-Christophe vous ont habitués à des articles de fond et très fouillés (pas ce fond et pas cette fouille, bande de gros dégueulasses !). Leur truc à eux, c’est l’Histoire. Mon truc à moi, ce sont les histoires, comprendre les livres et les films. Alors quand les deux se croisent au gré des adaptations, je bois du petit lait de coco ! Je vous propose…

Lire la suite Lire la suite

Quand l’éthique tique : sujets de seconde zone

Quand l’éthique tique : sujets de seconde zone

Premier épisode ici. – Bon, avant d’aller plus loin, reconnaissons une chose : les exemples que nous avons vus étaient peut-être, voire certainement, contestables dans les méthodes suivies, mais le but était quand même toujours globalement de faire progresser la science médicale. On ne saurait contester la vaccination ou le développement de la chirurgie gynécologique. – Je te suis. – Je le précise parce qu’au 20ème siècle nous avons malheureusement connus des expérimentations qui non seulement étaient abominables dans leur organisation…

Lire la suite Lire la suite

Mon beau sapin, roi de la baston

Mon beau sapin, roi de la baston

– … C’est inépuisable, je te dis. La seconde guerre, c’est le festival des opérations militaires plus farfelues les unes que les autres. Foxley, tiens. – Eh ben quoi Fosley ? – C’était le nom de l’opération monté par les services britanniques pour aller dessouder Hitler au fusil à lunette dans sa baraque du Berghof, en juillet 44. – Pas faisable, j’imagine. – Oh si. – Eh ben alors ? – Eh ben alors les Alliés ont décidé qu’à choisir, il valait…

Lire la suite Lire la suite