Bondieuseries

Bondieuseries

– Je ne te sens pas serein, quand même. J’irais jusqu’à dire vaguement inquiet. – Tu peux retirer le vaguement. Je suis un peu préoccupé. – Allons bon. Tu sais que tu peux toujours compter sur moi. – Pour me préoccuper ? Oui, ça j’ai payé pour le savoir, merci. – C’est bien la peine que j’essaye d’être secourable. – Je me suis déjà fait avoir, chat échaudé craint l’eau froide, etc. – Parce qu’il est bien connu que le chat…

Lire la suite Lire la suite

Le coup de la brioche

Le coup de la brioche

Message de service [En raison d’un agenda, pas de texte original aujourd’hui mais une réédition corrigée d’un texte publié il y a deux ans sur Mediapart – mais en libre accès et un poil remaniée, du coup. Désolé, on rame de plus belle et on revient avec des nouveautés !]  S’il y a bien une phrase qui a porté, c’est celle-ci. Méprisante et frivole à la fois, la formule « Ils n’ont pas de pain ? Qu’ils mangent de la brioche…

Lire la suite Lire la suite

Remboursez !

Remboursez !

– Franchement, pour quelqu’un qui revient du ciné, tu ne m’as pas l’air particulièrement détendu. Tu es tombé sur un navet ? – Non, même pas. Le film était pas mal. C’était d’ailleurs bien la seule chose correcte de toute cette séance. – Comment ça ? – Ben pour commencer j’ai pris un coup de fusil à la billetterie. – Classique. – Ca fait quand même toujours un peu mal. D’autant plus quand on sait que ce serait encore pire si le…

Lire la suite Lire la suite

« Cher journal, je m’appelle Adolf… » (2/2)

« Cher journal, je m’appelle Adolf… » (2/2)

– Bon, maintenant ça va bien. Ça fait une semaine que tu te balades avec le petit sourire du mec qui est resté sur un cliffhanger pourri histoire de bien énerver tout le monde. – Mmfffrghrffff ? – Exactement. Tu poses tout de suite cette tartine et tu racontes la fin de cette histoire de carnets d’Hitler. – De faux carnets. J’ai des miettes et de la confiture partout à cause de toi. – Je vois ça et j’en profite pour…

Lire la suite Lire la suite

Blockbusters

Blockbusters

– Eh ben dis donc, c’est comme ça que tu travailles ?! – Mais…oui. Je ne vois pas où est le problème. – Laisse-moi te renseigner alors. Le problème c’est que tu m’as convaincu de valider la création d’une division « Sciences Appliquées », entre nous je me demande toujours où tu es allé chercher ce nom… C’est un mystère complet. …afin de, c’était quoi déjà ? – Exploiter notre désormais grande familiarité avec les inventions tordues et les inspirations étranges pour proposer des…

Lire la suite Lire la suite

« Cher journal, je m’appelle Adolf… » (1/2)

« Cher journal, je m’appelle Adolf… » (1/2)

– Je vais encore m’énerver contre la presse. – Tu sais qu’engueuler la radio ou hurler sur ton journal ne changera pas grande chose, Sam. – Je sais. Mais à la 25e fausse nouvelle qui passe sous les radars de la rédaction, ça finit par être pénible. Je viens encore de voir passer un article qui explique avec le plus grand sérieux que ne pas envoyer un mail permet de sauver 16 tonnes de C02 et je commence à fatiguer….

Lire la suite Lire la suite