Archives de
Mois : avril 2019

Pape au féminin

Pape au féminin

– Dis-moi Sam, est-ce que tu suis de près les élections papales ? – C’est un contrepet ? – Quoi ? Enfin mais non. Je te parle de l’élection de Rome. – Ah ben là, y en a un. – Tu me fatigues et tu ne me réponds pas, surtout. – Écoute non, j’avoue que je suis rarement ce genre de choses en direct. Je ne déteste pas me tenir au courant du résultat, si tu veux, mais ça s’arrête là. – Tu…

Lire la suite Lire la suite

John Harvey Kellogg, ou comment vous attraper par les bols

John Harvey Kellogg, ou comment vous attraper par les bols

– Salut, bien le bonjour. Bien dormi ? – Grmplfrnbfmlr. – Ok. Petit déj’ ? – Ouais. Pffff, j’avais la flemme, j’ai rien pris. Y’a qu’une bête boîte de corn flakes. – Une « bête boîte » de corn flakes ?! Mais enfin, malheureux… – Quoi ? – Ignare. – Oh ça va…qu’est-ce que j’ai dit ? – Mais enfin, ce que tu tiens dans ta main pataude et tremblante à cause du manque pathologique de caféine, ce n’est pas une « bête boîte ». C’est une révolution culturogastronomique….

Lire la suite Lire la suite

Par les deux bouts

Par les deux bouts

Bon, on ne va pas mentir, nous avons un compte à régler avec les bananiers. C’est une histoire parfaitement rationnelle, une attitude tout à fait mesurée, depuis que l’un d’entre eux a épousé l’une des plus belles femmes au monde. En vertu de quoi nous saisissons toute occasion de dévorer les enfants de ces organismes honnis. Néanmoins, ne laissons pas cette jalousie maladive légère irritation obscurcir notre jugement. Après tout, Aishwarya Rai n’avait peut-être pas entièrement tort. Je ne parle…

Lire la suite Lire la suite

Un patron et sa secrétaire

Un patron et sa secrétaire

– Sam, mon garçon : est-ce que le nom de Hoover te dit quelque chose ? – Absolument. – Ah bon ? – Oui : ça veut dire aspirateur, en anglais. – J’aimerais assez comprendre par quels détours à la mords-moi le nœud peut passer ton cerveau pour que tu en viennes à penser que je m’apprête à écrire une chronique entière sur un putain d’aspirateur. – Bijou, tu as écrit un truc sur des nonnes mortes qui s’égouttent à travers des chaises percées,…

Lire la suite Lire la suite

No nun is innocent

No nun is innocent

– Ah, Sam ! Viens toi dont l’œil étincelle, pour entendre une histoire encore. – Mais pourquoi tu me parles comm… – Approche ! Je te dirai celle de Dona Padilla del Flor. – Ah je sais : c’est du Brassens. – La Légende de la nonne. Du Victor Hugo, mais chanté par Brassens. Ceci dit, je ne vais absolument pas te parler de Dona Padilla del Flor. – Ah. – Mais je vais bien te chanter la légende d’une nonne. – Ah….

Lire la suite Lire la suite

Julius Wagner-Jauregg : « Pour vous soigner, une bonne injection de palu !»

Julius Wagner-Jauregg : « Pour vous soigner, une bonne injection de palu !»

– Aaah, c’est pénible. – Quoi ? – Ca fait une demi-heure que je cherche une bonne traduction pour un terme anglais. – Tu as frappé à la bonne porte, je t’écoute. – Comment tu traduis les prix Ig-Nobel en français ? – Je dois y aller. – Ah ouais, d’accord, la bonne porte. – C’est perdu d’avance. Sois tu parles des prix Ignobles, mais la référence aux Nobel passe à la trappe, sauf s’il est question de Bob Dylan, évidemment, soit…

Lire la suite Lire la suite