Archives de
Mois : octobre 2020

Accusé…nan, c’est bon, restez assis

Accusé…nan, c’est bon, restez assis

– D’accord, j’entends bien qu’il faut prévoir la possibilité d’intenter des recours et des appels, mais enfin avec tout ça tu as des procédures à rallonge et rallonge, ça n’en finit jamais. – Il faut laisser son temps à la justice. – Evidemment, mais conviens que ça peut se compter en décennies. – J’en conviens. – Voire plus. – Certes, mais l’important c’est de garder le cap. Tôt ou tard, le jugement tombera. – Pfff, et encore, ça dépend. Arrange-toi…

Lire la suite Lire la suite

Poésie pour une sangsue

Poésie pour une sangsue

– Mais quel temps de chiotte. – En ressenti ou objectivement ? – T’as vraiment l’impression que c’est l’avis du thermomètre que j’ai envie d’entendre ? – Oula. Nerveux, non ? – Me plombe. Le vent, l’heure d’hiver et la gadoue, c’est assez loin de l’image idéale de l’automne où tu te prépares de la confiture de coings en revenant des champignons, pas loin du bon feu qui craque dans l’âtre, si tu veux. – C’est ça, ton image idéale de l’auto… Bon….

Lire la suite Lire la suite

The Big Izzy

The Big Izzy

– Houla, ça va pas là. – Oh non alors. – Je m’attendais à ce que ça te touche, mais pas à ce point. – Tu ne te rends pas compte. Les bars fermés. Plus de sorties après 21h. Pas de fêtes privées. Grenoble et Saint-Etienne considérées comme des métropoles. C’est la fin du monde. – Non mais… – Aucune génération n’a souffert comme la nôtre. – T’as plus vraiment 20 ans. – Oui ben quand même. A minima, c’est…

Lire la suite Lire la suite

Vas-y fais péter ta bière

Vas-y fais péter ta bière

– C’est macabre tant que tu veux, n’empêche que j’aime bien me balader dans les cimetières. – Ah. – Mais oui. Surtout la version anglaise ou américaine, tu sais ? Avec les grandes étendues de gazon, de grands arbres partout… Franchement, c’est idéal pour méditer sur la brièveté de l’existence humaine et sur la futilité de nos actes en ce bas-monde. Tu peux déambuler entre les tombes comme dans un jardin, t’asseoir un moment pour lire au pied d’une sépulture et……

Lire la suite Lire la suite

Noooon, rien Darien

Noooon, rien Darien

– Non, attends, je comprends pas. Entre nous, c’est pas clair, ils ne sont pas francs. Selon les disciplines et les compétitions, tu as les athlètes/équipes du Royaume-Uni, ou d’Angleterre, Ecosse, Galles, et tout. Reconnais que c’est tordu. – Si tu veux me faire dire que britannique et tordu sont deux mots largement synonymes, je ne vais pas me faire prier. Et quant au fait de ne pas être franc, c’est une des caractéristiques les plus établies de ces odieux…

Lire la suite Lire la suite

Je crois que nous avons affaire à un serial killer

Je crois que nous avons affaire à un serial killer

– Tiens, marrant. – Quoi ? – Je viens de lire un truc sur les villes qui ont changé de nom au cours de leur existence. Et tu sais comment s’appelait Austin, à sa fondation en 1835 ? – Austin, Texas ? Aucune idée. – Waterloo. – Ah d’accord, on se fait troller par des Texans. – Attends, il y a mieux : le nom du mec qui a fait modifier le nom de la ville. – Me dis rien : Napoléon. – Alors… Pas loin,…

Lire la suite Lire la suite