Archives de
Auteur/autrice : Jean-Christophe Piot

Fraude d’une nuit d’été

Fraude d’une nuit d’été

– Sam, mon vieux, je sais que plus rien ne devrait me surprendre depuis le temps, mais je ne te cache pas une certaine forme de stupeur. – T’as toujours été impressionnable. – Admettons, mais tout de même. – Tout de même quoi ? – Ecoute, je sais que je vais le regretter mais tant pis, la tentation est trop forte. Est-ce que tu peux m’expliquer ce que tu fous en collant au milieu du salon avec un crâne dans la…

Lire la suite Lire la suite

Gunness is not that good for you

Gunness is not that good for you

– « Belles, belles, belles, belles comme le joooooour… » – Parole, je ne suis pas un homme violent mais si tu n’arrêtes pas ça tout de suite, je vais encore devoir te frapper avec un truc contondant comme disons la machine à laver. – « Belles, beeeeelles, belles, belles comme l’amooooou…» OUAILLE NON MAIS CA VA PAS NON. – Je veux seulement te faire comprendre que cette colocation ne peut fonctionner qu’en mettant en place des règles draconiennes, mais fondamentales. Cloclo à…

Lire la suite Lire la suite

Purée de légions

Purée de légions

– Nous sommes en 9 après Jésus-Christ et toute la Gaule est occupée, Sam. – Pas du tout, on est en 2021, je suis occupé, et je ne veux rien savoir de tes histoires de gaule. – Allez, j’ai envie de te raconter une histoire romaine. – Encore ? – Non mais elle est chouette, celle-ci. – Je suis d’un naturel méfiant. – Je sais, j’ai vu le cadenas sur le bac à bières du frigo. – C’est un bac à…

Lire la suite Lire la suite

Good ! Die, Lénine !

Good ! Die, Lénine !

La mort de Vladimir Ilitch Lénine dans sa demeure de Gorki le 21 janvier 1924, à 53 ans, n’est une surprise pour personne. Affaibli par plusieurs attaques cérébrales successives, hémiplégique, le fondateur de l’URSS n’était plus que l’ombre de lui-même depuis plusieurs années et n’avait plus de rôle politique véritablement central depuis le printemps 1923. Cela dit, l’histoire aurait pu s’arrêter net cinq ans plus tôt, en 1918, lorsque Lénine manqua d’un souffle de tomber sous les balles d’une jeune…

Lire la suite Lire la suite

Un bon gros morceau de Bass

Un bon gros morceau de Bass

– Je ne dis pas que c’est nécessairement nul, je dis que c’est moins bien. Blake et Mortimer sans E. P. Jacobs, bon ben boaaarf. Spirou et Fantasio sans Franquin, re bof. Astérix sans Goscinny, rere bof. Et Lucky Luke aussi, d’ailleurs. – Espèce de conservateur. – Assumé. Pardon, mais Lucky Luke après Goscinny, ça a quand même donné Laurent Gerra au scénario. – Oh merde, c’est pourtant vrai. – Et ce n’était pas franchement glorieux. – Accordé. Mais les derniers…

Lire la suite Lire la suite

Tortures marines

Tortures marines

– Il faudra quand même un jour que je comprenne comment on retrouve partout les mêmes patates incompétentes au sommet d’une hiérarchie. – Ah, toi, tu as encore croisé le principe de Peter quelque part. – Rappelle-moi cette histoire ? – C’est en gros l’idée que tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence et donc qu’avec le temps, n’importe quel poste finira par être occupé par un employé parfaitement incapable d’en assumer la responsabilité. – Ah ben je…

Lire la suite Lire la suite